· 

Vogue, petit roman ! Vogue !


Mon roman vogue sur Monbeaulivre et Kobo !


Aujourd'hui, j'inaugure ce blog, parce que j'ai envie de partager avec vous l'envers du décor.

Oui, publier un roman, que ce soit en publication classique ou en autoédition, cela revient à livrer son écrit aux lecteurs, bref s'exposer.

Si si ! S'exposer !

Vous pensez bien que je n'ai pas passé 3 ans à réfléchir à mes personnages, à écrire leur histoire, à vivre dans leur monde sans me sentir un peu à nu lorsque je prends conscience que tout un chacun peut lire tout cela désormais ! Il y a forcément des morceaux de moi cachés quelque part dans les lignes. Et j'avoue que cela me rend joyeux et en même temps cela me terrifie. Si vous aussi vous écrivez, vous devez tout à fait comprendre ce dont je parle...

Donc, "Retrouver Gabrielle" est sur Monbeaulivre.fr (distribué sur Amazon) ainsi que sur Kobo. 2.99€ pour le format numérique, 15€ pour le format papier (+ frais de port).

A ce jour, le livre a été acheté par 10 personnes en format papier, 5 en format numérique. Ca n'est pas si mal. L'idée n'étant pas de faire du fric mais d'être LU. Potentiellement, donc, 15 personnes lisent ou ont lu les aventures de Marcus Bogar, psychanalyste un peu déprimé en quête d'une vérité familiale.

J'aimerais recevoir des retours... Mais cela, jusque-là, je n'en ai reçu qu' un, d'une amie, sur l'adresse mail retrouvergabrielle@gmail.com

Je vous le livre in extenso et après j'arrête. Le voici :

 

Bonjour,

Désolée d'avoir tant tardé pour ce retour, alors qu'en 4h, j'avais lu ton livre d'une seule traite....

J'ai beaucoup aimé ce livre par la sensibilité qu'il dégage, la finesse des sentiments, l'écriture " élégante'' , le choix des mots.

 

 

Ensuite, la part de mystère que tu réserves à certains de tes personnages:

 

Marcus: qui est son vrai père?

Gabrielle: qui a été son 1er mari à 20 ans?

Rita: avant de devenir la marraine de Marcus, qui était-elle?

 

 

J'ai aimé la touche mystique mais sans être appuyée. Gabrielle et la voyante habitant la même rue, même bâtiment, silhouette similaire avec Gabrielle vieillissante! Une Gabrielle, heureuse dans l'au delà, ayant gardé sa part d'humour, qui lui apporte certaines réponses .

 

Solidarité féminine entre Mathilde, Gabrielle et Rita dans ce secret familial!

 

La fin, j'adore!

 

Le soin que tu apportes au lecteur, l'écriture en italique réservée aux rêves, souvenirs, monologues.

 

Concernant les 3 questions sur Marcus, Gabrielle et Rita posées au début de cet e-mail, j'ai bien sûr ''mes réponses''!

 

 Tu laisses au  lecteur  cette liberté d'interprétation, de libre arbitre, à chacun son interprétation... En effet, d'autres  solutions sont plausibles...

 

Aussi, je te remercie de m'avoir offert cette histoire.

 

Lorsque j'apprécie un livre, j'aime le faire '' voyager'', autour de mon entourage et recueillir ainsi  leurs impressions. Serais tu d'accord que j'en fasse autant avec Gabrielle?

 

Je peux te dire, que ce roman ne rejoindra pas le cimetière des livres, mais se tiendra en bonne place, sur mon étagère du salon!!!

 

Bravo l'artiste!:-)

 

Te souhaite avant tout, de trouver un éditeur et de rencontrer le succès... bien mérité!

 

A bientôt !

JB

 


13/04: un autre retour, cette fois-ci d'une inconnue


J'ai reçu ce message sur ma boîte e-mail consacrée au roman:

 

"Vertigineux, déroutant, écrit avec sensibilité.
Impossible de reposer le livre tellement il est additif. L''accroche se fait immédiatement et est très importante, empêchant le lecteur à se livrer à toute autre activité de pensée que celle concernant livre ..
La quête de Marcus Bogar , c'est une quête de soi, c'est un véritable périple qui amène le lecteur dans les profondeurs des relations humaines et des questions existentielles.
Si le désir du protagoniste pourrait se résumer à retrouver sa mère, mon désir en tant que lectrice serait de retrouver l'auteur pour lui poser poser au moins autant de questions que Marcus aurait aimer poser à sa mère"

 

 

MERCI !!

 

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0